camouflet


camouflet

camouflet [ kamuflɛ ] n. m.
• 1680; « fumée soufflée au nez » 1611; de moufle « museau »
1Littér. Mortification, vexation humiliante. affront, fam. 1. claque, gifle, nasarde, offense. Donner, infliger un camouflet à qqn. Essuyer un camouflet.
2techn., milit. Fourneau de mine destiné à détruire une galerie ennemie.

camouflet nom masculin (de chault mouflet, fumée qu'on souffle au nez) Littéraire. Affront, mortification, blessure d'amour-propre dus à une situation humiliante : Essuyer un camouflet. Fourneau de mine à rayon d'action limité ; cavité souterraine produite par l'explosion d'une charge, d'un projectile à retard. ● camouflet (homonymes) nom masculin (de chault mouflet, fumée qu'on souffle au nez) camouflaient forme conjuguée du verbe camoufler camouflais forme conjuguée du verbe camoufler camouflait forme conjuguée du verbe camoufler camoufler verbecamouflet (synonymes) nom masculin (de chault mouflet, fumée qu'on souffle au nez) Littéraire. Affront, mortification, blessure d'amour-propre dus à une situation humiliante
Synonymes :

camouflet
n. m.
d1./d Litt. Mortification, affront. Infliger un camouflet à quelqu'un. Syn. vexation, offense.
d2./d MILIT Mine utilisée pour détruire un ouvrage adverse.

⇒CAMOUFLET, subst. masc.
A.— Lang. commune
1. Rare. Espièglerie consistant à souffler, avec un cornet de papier allumé, la fumée au nez d'un dormeur. Ce laquais dormait, on lui donna un camouflet (Ac. 1835-78).
P. méton., arg. Objet qui dégage de la fumée, chandelier (F. VIDOCQ, Les Voleurs, 1836, p. 53).
2. Au fig., usuel. Affront blessant. Donner, essuyer, recevoir un camouflet. Une grève dans une entreprise est encore considérée le plus souvent comme un camouflet pour la direction (J.-D. REYNAUD, Les Syndicats en France, 1963, p. 150).
B.— TECHN. MILIT., GUERRE DES MINES
1. Vx. Donner un camouflet. Souffler de la fumée vers la mine d'un adversaire pour l'étouffer.
2. Fourneau (cavité) de mine creusée pour détruire une galerie souterraine adverse. Les sapeurs creusaient fébrilement, sous la menace des camouflets (GENEVOIX, Les Éparges, 1923, p. 80).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) XVe s. chault moufflet « fumée épaisse que l'on souffle malicieusement au nez de quelqu'un avec un cornet de papier enflammé » (Bibl. de l'Ecole des chartes, 1re série, t. 3, p. 459 ds LITTRÉ); 1611 chaumouflet, camouflet (COTGR.), sens qualifié de ,,vieux`` par Lar. 20e; b) ca 1545 chault moufflet « pet » (Sottie du roy de Sots, éd. Emile Picot, Sotties, t. 3, p. 220), rare; c) 1752 milit. donner un camouflet (Trév.); 1863 « fourneau de mine dont l'effet est d'enterrer le mineur assiégeant dans les déblais dont il est subitement environné » (LITTRÉ); d) 1836 arg. « chandelier » supra; 2. 1680 fig. « affront » (JEAN OUDART RICHESOURCE, Le Camouflet des auteurs d'apr. CIORANESCU 17e t. 3, n° 59558), qualifié de ,,familier`` dep. Ac. 1718. Issu de chault (chaud) mouflet p. substitution du préf. ca- (caboche) à l'adj., peut-être à la faveur d'une forme normanno-picarde caut-; mouflet « souffle », peut se déduire du wallon moufler « enfler ses joues » (GRANDG.) dér. de moufle « gros visage aux traits épais [aux joues gonflées comme pour souffler] » (1536, Rouen ds Sotties, éd. E. Picot, t. 3, p. 48) en usage en norm. (MOISY); le sens 2 dériverait plutôt de 1b que de 1 a; cette hyp. semble préférable du point de vue sém. à celle de FEW t. 16, pp. 574b-575a qui considère chault mouflet comme composé de mouflet-moufle « gifle » (terme dial. relevé en Forez; cf. liégeois mofler « gifler », HAUST et donner sur la moufle « gifler », FUR. 1690) extension de sens de moufle « visage épais ». Moufle est prob. empr. à l'all. Muffel, v. muffle. Fréq. abs. littér. : 19. Bbg. SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 86. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 91; t. 2 1972 [1925], p. 320; t. 3 1972 [1930], p. 335.

camouflet [kamuflɛ] n. m.
ÉTYM. 1611, chaumouflet, camouflet; chault moufflet « fumée qu'on souffle malicieusement au nez (de qqn) au moyen d'un cornet de papier allumé », XVe; de mouflet « souffle », de moufle « museau », et préf. ca- substitué à l'adj. chault « chaud ».
1 Anciennt. Plaisanterie consistant à souffler de la fumée au nez de qqn (→ ci-dessus, étymologie).
(1836). Par métonymie et vx (argot). Objet dégageant de la fumée, chandelle, chandelier. Camoufle.
2 (1863). Techn. Fourneau de mine destiné à détruire une galerie ennemie et à asphyxier ceux qui y travaillent.
3 (1680). Fig. et littér. Mortification, vexation humiliante. Affront, nasarde, offense. || Donner, infliger un camouflet à qqn. || Essuyer, encaisser un camouflet.
0 Les défaites de la guerre russo-japonaise ont laissé dans l'État-major russe un amer besoin de revanche; et ils n'ont jamais encaissé le camouflet que leur a infligé l'Autriche en annexant la Bosnie-Herzégovine.
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 210.
DÉR. Camoufle. — V. Camoufler.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • camouflet — CAMOUFLET. sub. masc. Fumée épaisse qu on souffle malicieusement au nez de quelqu un, avec un cornet de papier allumé. Ce laquais dormoit, on lui donna un camouflet. [b]f♛/b] Il se dit figurément et familièrement d Un affront, d une mortification …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • camouflet — CAMOUFLET. s. m. Fumée espaisse qu on souffle malicieusement au nez de quelqu un avec un cornet de papier allumé. Ce Laquais dormoit, on luy donna un camouflet, un bon camouflet …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Camouflet — (fr., spr. Kamufläh), so v.w. Quetschmine …   Pierer's Universal-Lexikon

  • camouflet — (ka mou flè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l s se lie : des kamou flè z et des rebuffades ; camouflets rime avec traits, jamais, succès, paix, etc.) s. m. 1°   Fumée épaisse qu on souffle malicieusement dans le nez de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Camouflet — Sur les autres projets Wikimedia : « Camouflet », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Camouflet est un terme du génie militaire désignant une charge d explosif destinée à détruire une galerie ennemie, ou à neutraliser la… …   Wikipédia en Français

  • Camouflet — A camouflet, in military science, is an artificial cavern created by an explosion to undermine a structure. If the explosion reaches the surface then it is called a crater.The term originated in a counter mine dug by defenders to defend against… …   Wikipedia

  • CAMOUFLET — s. m. Fumée épaisse qu on souffle malicieusement au nez de quelqu un avec un cornet de papier allumé. Ce laquais dormait, on lui donna un camouflet.   Il signifie, figurément et familièrement, Grande mortification, sanglant affront. Il a reçu un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • camouflet — kamufletas statusas T sritis Gynyba apibrėžtis Gilaus požeminio sprogimo padaroma uždara ertmė. atitikmenys: angl. camouflet pranc. camouflet …   NATO terminų aiškinamasis žodynas

  • CAMOUFLET — n. m. Mortification, affront. Il a reçu un vilain camouflet. C’est un homme habitué aux camouflets. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • camouflet — kamufletas statusas T sritis Gynyba apibrėžtis SM užtaiso požeminis sprogimas, kai gruntas neišmetamas į paviršių. Naudojamas požeminėms komunikacijoms ir statiniams griauti, ertmėms daryti, tvirtai uolienai smulkinti. atitikmenys: angl.… …   Artilerijos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.